Philippe Dintrans

Le guerrier

« Lors du 2e test-match contre les All Blacks en 1979, Fred Costes a tapé la balle en touche et l’arbitre a sifflé la fin du match, nous avions gagné. J’étais tellement heureux que je suis tombé dans les bras de l’arbitre, l’Irlandais John West. Il m’a dit : « Philippe, bordel, qu’est-ce que tu fous ? » Sur le moment, c’était un réflexe instinctif de joie et de soulagement. Ce même soir, nous n’avions pas prévu de banquet d’après-match — nous voulions juste boire des bières et sortir. Sauf que nous avons fini dans un restaurant où se trouvaient les All Blacks qui se bourraient la gueule. Alors nous avons tout échangé — shorts, cravates, sous-vêtements… Ce fut une nuit extraordinaire ! »

Le nom de Philippe Dintrans est gravé dans ma mémoire depuis l’école. Il a pris le capitanat de l’équipe de France dans le sillage de Jean-Pierre Rives et il s’acquitta brillamment de la tâche. Il était un grand joueur et un formidable meneur d’homme — farouche compétiteur, expressif, agressif, volubile, il ne reculait jamais. Il était le parfait compétiteur et Sean Fitzpatrick parle de lui en termes élogieux : « Il était le genre de joueur qui m’impressionnait vraiment. Il me plaisait sur et hors du terrain. » Il démontre aujourd’hui encore ses grands talents de leader. J’ai retrouvé Philippe sur son lieu de travail, une grande concession Renault à la périphérie de Tarbes, avec les splendides Pyrénées en arrière-plan. Nous avons parlé de ses anciens coéquipiers, de ce que cela représentait alors de jouer contre leurs grands rivaux comme le Stade Bagnérais et Lourdes et comment le pouvoir agenais lui compliqua la vie avant qu’il puisse retrouver sa place à la suite d’une blessure.

Inscrivez-vous pour une copie

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour savoir les dates de lancement du livre et pour vous donner une chance d'obtenir l'un des livres en édition limitée signés par David Beresford et Sean Fitzpatrick. Nous vous informerons également des mises à jour du website (joueurs, régions, nouvelles…).