Franck Mesnel

Le panache parisien

« Je me souviens me rendre au Racing pour un passer test en 1986, j’avais 25 ans. Je m’étais entraîné très dur et nous avons joué contre une équipe de 2e division, match dont j’estime qu’il fut le plus important de ma vie. J’arrive à la fin de l’été et tous les joueurs du Racing d’alors, qui allaient devenir de grands amis étaient là, ils revenaient de vacances et ils avaient encore du sable entre les orteils, ils prenaient la chose bien moins sérieusement que moi ! Je me souviens de Jean-Baptiste Lafond que je ne connaissais pas encore me regardant et dire : “Les gros devraient se mettre là-bas, avec les avants.” J’ai dû lui expliquer qu’en vérité j’étais un trois-quarts ! Il accepta de mauvaise grâce avec son humour pince-sans-rire. »

Pour n’importe quelle mère, Franck est le gendre idéal — charmant, bien élevé, intelligent, drôle, chic, beau et excellent homme d’affaires, il a fondé la marque Eden Park. Qu’est-ce qu’une belle-mère pourrait espérer de mieux ? Mais une autre affaire n’est pas négligeable : il a joué 56 fois pour l’équipe de France. Je l’ai retrouvé en passant par le QG d’Eden Park, rue Mont-Louis, dans le XIe arrondissement* de Paris. Nous avons passé trois heures ensemble tout en déjeunant dans un petit restaurant italien à discuter des fortes personnalités du rugby français et de la façon dont Franck et ses coéquipiers ont bâti Eden Park à partir de rien pour en faire une entreprise à succès réalisant un chiffre d’affaires annuel de 50 millions d’euros.

Inscrivez-vous pour une copie

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour savoir les dates de lancement du livre et pour vous donner une chance d'obtenir l'un des livres en édition limitée signés par David Beresford et Sean Fitzpatrick. Nous vous informerons également des mises à jour du website (joueurs, régions, nouvelles…).