Daniel Dubroca

Le gentleman-farmer

« Ce match de coupe du Monde en 1991 contre l’Angleterre au Parc des Princes a fait très mal à l’époque. L’arbitre a laissé l’Angleterre nous agresser impunément. Il y a eu tellement d’injustice et d’erreurs d’arbitrage flagrantes. Serge a été écrasé, piégé et maltraité. À la fin du match, dans le tunnel, j’ai attrapé l’arbitre par le colback et je l’ai poussé contre le mur. Il s’est échappé rapidement mais cela m’a été fatal dès que les journalistes ont été mis au courant de l’histoire. Bien sûr, après-coup, tu le regrettes, mais sur le moment cela m’a fait du bien ! À peu près 24 heures après, Ferrasse me dit : “Bon, il vaut mieux que tu démissionnes parce que t’as foutu un sacré merdier avec les Rosbifs.” Le bon côté des choses est qu’ensuite j’ai pu me consacrer à 100 % à la gestion de mes affaires. »

Daniel m’a appelé et m’a dit : « Allons dîner dans un grand restaurant d’Agen, La Table de Michel Dussau. Nous dirons à Philippe et Dominique de nous rejoindre. » C’était une offre que je ne pouvais refuser — c’est-à-dire dîner avec le trio des Eighties dont le grand capitaine Daniel Dubroca, un des cinq meilleurs centres ayant jamais joué au rugby, Philippe Sella, et le plus loyal des héros méconnus, Dominique Erbani. Ça valait largement tous les cadeaux de Noël d’une vie réunis dans un seul et même soulier géant. Nous avons passé une merveilleuse soirée ponctuée de récits, de blagues et d’avis bien tranchés. Cela ne m’a pas empêché de revoir Daniel et Philippe à plusieurs reprises. Qu’importe ce que raconte Van Morrison dans sa super chanson Tupelo Honey : « Tu ne pourrais pas t’offrir tout ça même avec tout l’or du monde. »

Inscrivez-vous pour une copie

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour savoir les dates de lancement du livre et pour vous donner une chance d'obtenir l'un des livres en édition limitée signés par David Beresford et Sean Fitzpatrick. Nous vous informerons également des mises à jour du website (joueurs, régions, nouvelles…).